Revoyons les bases #3: Comprendre le trading de cryptos

A l’occasion de la sortie de notre e-book gratuit pour apprendre les bases du trading de cryptos, nous dévoilons chaque semaine un chapitre. On s’attaque à du lourd aujourd’hui, avec le trading de cryptos en lui-même !


Les approches majeures du trading

L’analyse fondamentale

L’analyse fondamentale est une des deux approches principales du trading, que ce soit pour les cryptomonnaies ou pour les autres types d’actifs. Elle consiste en l’étude de la psychologie du marché, des éléments qui entourent l’actif (des news propres à une crypto par exemple) plutôt que du prix seul. Pour décider de leurs investissements, les traders qui se reposent sur l’analyse fondamentale étudient la situation économique de l’actif et la conjoncture économique du marché entier. Il faut savoir que l’analyse fondamentale sera généralement moins applicable au trading de court terme que la deuxième approche que nous allons aborder.


L’analyse technique / graphique

L’analyse technique est celle qui vous intéressera sûrement le plus dans le trading de cryptomonnaies. Cette approche se concentre sur les éléments de psychologie du trading qui se reflètent sur les cours au jour le jour. En apprenant à bien utiliser ce qu’on appelle les indicateurs techniques, vous pourrez développer votre stratégie de trading en interprétant des signaux d’achat et de vente, des signaux de retournement ou de confirmation de tendance… Grâce à l’analyse technique, vous pouvez vous focaliser sur toutes les périodes du trading ; que ce soit pour le court terme ou le long terme, un marché rationnel et non manipulé sera toujours mieux compris avec l’analyse technique.

Néanmoins, il n’existe aucun moyen de prédire exactement les mouvements du marché. L’analyse technique n’est qu’une façon d’essayer de déceler des modèles récurrents dans les graphiques. Si cela marchait à chaque fois, il n’y aurait pas de gagnants et de perdants ! De manière générale, une combinaison de l’analyse technique et d’analyse fondamentale ajustée selon vos préférences constituera votre meilleur atout pour vous lancer. C’est pourquoi il est important d’en apprendre le plus possible avant de mettre en jeu votre argent sur les marchés.


Les bears et les bulls

Vous verrez ces termes partout ; les bears (ours) et les bulls (taureaux) sont les noms que l’ont donne à ceux qui font baisser la valeur d’un actif et à ceux qui la font monter, respectivement. Les variations de prix sur les marchés sont le résultat d’un combat constant entre ces deux camps, car ils ne sont pas d’accord sur le prix réel de l’actif. Quand il y a une forte poussée vers le bas du prix, on dit qu’il y a une pression des bears et inversement pour les bulls. On qualifie aussi la tendance d’un marché avec ces termes : un marché haussier est appelé un bull market et un marché baissier un bear market. Pour vous mettre cette idée en tête rapidement, pensez au comportement de chaque animal ; l’ours reste en arrière tandis que le taureau fonce en avant. Ces termes permettent de simplifier les discussions sur le trading et font partie du grand lexique du trading que vous rencontrerez sur Internet et dans des livres sur le sujet.



Les bases de la psychologie du marché

97% des traders sont perdants sur le long terme

Entre 95 et 97% des traders sont perdants sur le long terme, avec environ 1% qui feront de vrais profits nets. Pourquoi est-ce le cas, et pourquoi les traders perdants continuent à le faire ?

La majorité des traders n’ont pas de stratégie de trading spécifique, et tradent plus avec leurs émotions qu’avec des actes raisonnés. Parmi les plus grosses erreurs propres à une grande partie des traders, il y a le fait de…

  • Ne pas placer de stop loss
  • Ne pas avoir une stratégie de risk management
  • Ne pas savoir quand sortir d’une position perdante
  • Ne pas savoir quand prendre les profits d’une position gagnante
  • Avoir tendance à perdre pied aux premiers gains importants
  • Continuer à trade en ayant perdu pour « se refaire »
  • Etc…

Le soucis avec la majorité des traders est simple : ils ne sont pas rigoureux et ne prennent pas assez au sérieux l’analyse technique et fondamentale. Il y a aussi le cas inverse où les traders font beaucoup trop confiance en ces analyses et pensent que le marché doit être rationnel dans 100% des cas. En réalité, des centaines voire des milliers de petits facteurs contribuent à l’évolution des prix dans un marché. D’ailleurs, celui des cryptomonnaies est particulièrement manipulé depuis toujours par ceux qui en ont le plus, communément appelés les « baleines ». Ce sont ces géants qui peuvent manipuler les cours à leur avantage, tout en faisant perdre de l’argent à des milliers de traders de plus petite taille. L’absence relative de régulation sur le marché des cryptos laisse place à ce type de manipulation qui est illégale sur les marchés financiers internationaux. Il est donc important de garder la tête froide et ne pas mettre ses œufs dans un seul panier ; ne pas vouer une confiance aveugle dans une analyse technique, ne pas risquer une trop grosse part de ses fonds sur une position, ne pas trop jouer avec des leviers élevés… C’est tout un apprentissage qui vous attend, mais si vous êtes sérieux et rigoureux vous pourrez faire partie de ceux qui s’en sortent gagnants.


Ne jamais jouer au temps avec le marché

On appelle ça “time the market”, ou jouer au temps avec le marché. Cela consiste à attendre plusieurs semaines, mois voire années pour rentrer dans un marché en attendant un crash, une correction, un pullback… De manière générale, il y aura toujours des corrections dans un marché sain. Le problème vient du fait que même en attendant une correction, vous pourriez vous retrouver avec un prix en bas de la correction qui soit plus élevé que celui auquel vous auriez pu acheter l’actif dans un premier temps. Les marchés ne vous attendent pas et sont hautement imprévisibles ; ce n’est pas vous qui allez décider de l’arrivée d’une correction. Il est donc plus sage de ne pas jouer au temps avec le marché pour votre premier investissement, et donc de vous lancer immédiatement. Il existe bien évidemment des exceptions notables comme la présence évidente d’une bulle spéculative proche de l’explosion. Là encore, il est difficile de prédire jusqu’où une éventuelle explosion de la bulle pourrait faire tomber les prix.


Buy low, sell high

Cela va peut-être vous paraître curieux, mais le principe d’acheter bas et de vendre haut est une évidence que peu de gens arrivent à mettre en pratique dans leur trading. C’est simple ; dans le trading, votre pire ennemi sera toujours vos émotions subites. Pourquoi tant de traders perdent de l’argent ? Ils achètent à un prix trop élevé, puis ils vendent à la première baisse.

Cette première étape résulte du FOMO (Fear Of Missing Out). Vous voyez le prix monter, et vous pensez que si vous n’achetez pas maintenant vous allez « rater le train ». Après tout, ça fait déjà x temps que le prix monte… Pourquoi cela s’arrêterait maintenant ?

La deuxième étape résulte du FUD (Fear, Uncertainty, Doubt). Le prix baisse peu de temps après que vous ayez acheté, et vous ne comprenez pas pourquoi. Vous prenez peur parce que le prix ne s’arrête pas de baisser, et vous ne voulez pas trop perdre alors vous revendez. Au final, vous perdez de l’argent alors que si vous aviez acheté au début du rally et vendu aux premiers signes de correction, vous seriez sorti gagnant.

Si vous achetez quand le prix a déjà bien monté, ne revendez pas à la moindre baisse. Si vous achetez quand le prix est assez bas, ne revendez pas forcément à la moindre hausse. Vous allez devoir trouver un équilibre qui viendra avec le temps et les connaissances.



Les différentes timeframes

Le scalping

Le scalping est la première technique de trading que nous allons aborder, en fonction de la fenêtre de temps (timeframe) dans laquelle les ordres sont effectués. Le scalping est la pratique de trade sur de très petites variations, avec des ordres qui ne durent parfois que quelques secondes à quelques minutes. Le but est de surfer sur de minuscules variations plusieurs fois dans la journée pour dégager un profit ; il faut donc un volume important et des frais de transaction très faibles pour en retirer les fruits. Le trading à haute fréquence est lui une version automatisée du scalping, avec des robots qui utilisent des algorithmes pour effectuer des centaines d’aller-retours par seconde. Manuellement, il faut avoir la tête froide et être très concentré sur les mouvements du marché pour profiter du scalping.


Le daytrading

Le daytrading est une technique boursière qui consiste à effectuer la majorité de ses ordres au sein d’une journée, en se basant souvent sur des unités de temps allant de 5 minutes à 1 heure. Le but est de jouer sur des variations qui arrivent au sein d’une journée sans dépasser cette fenêtre de temps. Contrairement au scalping, cette technique permet d’avoir plus de recul sur le marché tout en gardant une approche de court terme. Idéalement, le daytrader ne doit pas laisser une position ouverte jusqu’au lendemain. Il faut savoir que le scalping est une forme de daytrading sur le très court terme, mais que les deux termes sont généralement séparés. Dans les deux cas, il vaut mieux avoir accès à un marché à haute volatilité pour réaliser des profits importants.


Le swingtrading

Le swingtrading ou trading de tendance, est une technique de trading qui se focalise sur le moyen terme. Dans la plupart des cas, les positions sont tenues sur quelques jours tant que la tendance est en leur faveur. Cette technique de trading permet au trader d’être plus passif que les deux précédentes – ici le but est de minimiser les risques en suivant tout simplement les plus gros mouvements du marché. Bien évidemment l’analyse technique est la colonne vertébrale de cette approche (et de toutes les autres), mais quand on parle de tendance il faut donner une attention toute particulière à l’analyse fondamentale. En effet, c’est souvent l’environnement autour d’un actif ou d’un marché qui influera le plus sur sa tendance. Comme pour toutes les autres techniques, il faut rester attentif aux risques posés par la volatilité des marchés. C’est d’autant plus le cas sur les crypto-monnaies, où les tendances sont parfois retournées très rapidement et sans explication rationnelle.


Le trading à moyen terme

Le trading à moyen terme implique une philosophie de trading différente de tout ce que nous avons vu jusqu’ici. Si vous tradez sur le moyen terme, c’est-à-dire sur une timeframe de quelques jours à quelques semaines, vous allez forcément passer moins de temps à scruter les courbes. Dans ce cas, vous ferez dans tous les cas du trading de tendance. Vous cherchez probablement des signes de retournement, des chandeliers particuliers en daily/weekly, ou vous suivrez tout simplement une tendance en long quand ça monte, et en short quand ça redescend (avec confirmation de tendance bien sûr). C’est une excellente façon de ne pas passer toute sa journée sur les sites de trading, dans le cas où ce n’est pas une idée qui vous intéresse. Vous aurez toujours le contrôle sur votre trading, mais vous chercherez des mouvements importants. Les marchés à haute volatilité sont propices à tous types de trading, mais ils sont tout de même moins intéressants dans le trading de moyen terme – en ouvrant une position un jour et en la fermant deux semaines plus tard, vous aurez peut-être un profit intéressant mais toute la volatilité au sein de ces deux semaines ne sera pas touchée.


Le trading à long terme

Vous l’aurez compris, avec le trading à long terme on essaie de surfer sur des vagues importantes qui peuvent durer des mois voire des années. Quelques indicateurs sont vraiment efficaces pour ce type de trading, car utiliser une unité de temps daily/weekly/monthly peut mettre en évidence de grands mouvements qui permettent d’oublier la volatilité qui intéresse les daytraders par exemple. Certains indicateurs comme le croisement d’une moyenne mobile 200 et une moyenne mobile 50 peuvent constituer la majeure partie d’une technique de trading à long terme. Les risques sont moindres, les gains potentiels aussi quand on les compare à du trading de court terme. Néanmoins, c’est une des meilleures façons de sécuriser des gains de façon plus sûre. Un autre avantage du trading à long terme est la passivité que vous pouvez avoir vis-à-vis des marchés. Sans complètement oublier votre investissement, vous pouvez tout de même vous permettre de regarder les cours une fois par semaine ou encore moins.


Pour connaître la suite dès maintenant…

Cliquez ici pour télécharger notre e-book gratuit ! On se retrouve dans une semaine ici pour la quatrième partie.

Auteur de l’article : Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.