95% du volume des cryptos n’existe pas

La firme d’asset management BitwiseInvest a récemment sorti un rapport de 226 slides qui explique, entre autres, que 95% du volume d’échange de crypto-monnaies n’existe pas. Décryptage en français !


Le rapport de Bitwise est disponible sur bitwiseinvestments.com

La curiosité du classement des exchanges par volume

Connaissez-vous toutes les plateformes d’échange de crypto-monnaies présentes dans ce top 10 ? Nous, non ! Pourtant, leurs données suggèrent que des centaines de millions de dollars sont échangés sur leurs sites. Il y a encore quelques années, seuls les gros noms étaient au top de ce type de classement: Bittrex, Poloniex, Bitfinex, Binance, Kraken et quelques autres se partageaient le marché des cryptos. De nos jours, on voit apparaître des nouveaux noms presque tous les mois et leur volume explose très vite. Curieux !

Les analystes de chez Bitwise ont traqué les volumes réels de 81 plateformes d’échange. Leurs trouvailles sont stupéfiantes quoique peu surprenantes; 95% du volume que l’on croyait exister sur les crypto-monnaies n’existe pas. De plus, seuls 10 sites représentent une écrasante majorité du volume réel, qui serait autour de 270M de dollars par jour au lieu des 6 milliards attendus.


Comme vous pouvez le voir ci-dessus, entre les 4 et 8 mars 2019 le véritable volume de cryptos échangé était largement inférieur aux chiffres que l’on peut trouver sur le classement de CoinMarketCap. La majorité des noms présents sur ce top 10 est absente de ces trouvailles.

Afin de prouver la véracité de ces résultats, Bitwise a détaillé sa procédure. En analysant les histogrammes de valeurs échangées sur les exchanges, ils ont comparé les distributions de ceux-ci pour identifier les volumes naturels des volumes gonflés à bloc. Ci-dessous vous verrez les plateformes suspectes et leurs distributions singulières, qui n’ont rien à voir avec ce qui représente une activité économique normale.


Des résultats surprenants mais rassurants !

Les conclusions de cette analyse ne sont pas ni négatives qu’on pourrait le penser, bien au contraire! Même si il devient tristement nécessaire de se méfier de toutes les plateformes d’échange dont le volume explose rapidement, un tel volume est en réalité une bonne nouvelle pour l’écosystème des cryptomonnaies. Dans le cadre d’un volume d’échange de 6 milliards de dollars chaque jour, cela voudrait dire que 8.6% des Bitcoin existants changeraient de main toutes les 24h. Le chiffre de 270 millions de dollars ramène ce pourcentage à 0.39%. C’est proche du turnover journalier de l’or, et c’est donc un signe de stabilité en plus pour le Bitcoin. Son prix a lourdement chuté depuis le crash de décembre 2017, mais le volume réel indique que la confiance n’a pas quitté les cryptos.


Les plateformes responsables du volume réel sont saines

Autre bonne nouvelle apportée dans ce dossier, les 10 plateformes d’échange qui concentrent la majorité du volume réellement en jeu sont régulées et conformes. A l’exception notable de Binance, tous les exchanges sont enregistrées en tant que “Money Services Business” à la FinCEN. Cinq d’entre eux ont d’ailleurs une “BitLicense”, indispensable afin de proposer leurs services dans l’état de New York.


En enlevant le faux volume, on se rend compte que le marché des futures de Bitcoin n’est pas très loin du volume journalier de Binance. C’est encore une fois une bonne nouvelle pour la liquidité réelle des futures, une composante indispensable pour la santé d’un ETF.


Quel avenir pour ce rapport ?

BitWise Invest a envoyé ce rapport à la SEC (Securities & Exchange Commission) afin d’apporter des solutions aux questions de volumes et de liquidité qui sont nécessaires pour la création d’ETF basés sur le Bitcoin. Dans un marché souvent critiqué pour son flou et ses artifices, un tel rapport amenant des données concrètes et prouvées pourrait aider la cause financière du Bitcoin sur le long terme !

Auteur de l’article : Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.